Les exaltantes herbes aromatiques de montagne

Les herbes aromatiques sont présentes, en voici 3 rencontrées en Cerdagne :

Ciboulette sauvage

Il est déjà possible de cueillir avec parcimonie de la ciboulette sauvage (Allium schoenoprasum). Elle est facile à identifier grâce à  son odeur, très forte et identique à la ciboulette des jardins. Cette plante vivace et  sauvage, fait partie de la liste de la cuisine aux herbes sauvages. On la rencontre depuis la basse altitude jusqu’à l’étagement montagnard. Son parfum est thermo volatile, donc priorisez l’utilisation crue, une fois bien rincée, par exemple en salade ou en assaisonnement de dernière minute sur une omelette. Grande source d’antioxydant, de vitamine K et C, vous auriez tord de vous en priver !

Ciboulette sauvage
Sarriette des montagnes

La sarriette (Satureja) est au stade de croissance de jeune plant actuellement en montagne. En frottant ses toutes petites feuilles, le parfum des  herbes de Provence se dégage déjà. Elle est idéale pour assaisonner les grillades, les pâtés. Fraîche, son odeur poivrée s’exaltera lors d’une cuisson prolongée.  Cette herbe aromatique possède également beaucoup d’atouts pour la santé.  Elle a des propriétés digestives : une tisane avec quelques graines de fenouil est donc recommandée après un repas riche ou festif. En effet, cette fine herbe rééquilibre la flore intestinale et réduit les ballonnements ou les diarrhées.  L’utilisation la plus secrète de la sarriette est le mélange de son huile essentielle avec une huile d’amande douce (ou huile de coco) que vous utiliserez pour ses vertus aphrodisiaques.

Sarriette
Lavande vraie et lavande vraie des Pyrénées

La lavande vraie (Lavandula angustifolia) se développe à côté de la sarriette, du thym et du serpolet, car elle affectionne les versants bien exposés. Ses multiples utilisations à la maison en font un allier indispensable.  Avec son huile essentielle, désodorisant naturel, vous éloignerez les acariens (mais également les araignées).  Une légère application sur le cou aide à passer une meilleure nuit car elle favorise la relaxation musculaire. En infusion de fleurs sèches ou fraîches, elle sera une lotion pour la peau ou un après-shampoing tonifiant et dégraissant.  En cuisine, cet exhausteur de goût est parfait pour accompagner le gigot d’agneau. Attention,  il faut l’utiliser à faible dose afin de ne pas dénaturer le plat initial. Sa saveur doit rester discrète, dans une crème aux œufs, avec des pêches au sirop ou encore dans un moelleux au miel.

Lavande vraie

Si vous voulez découvrir d’autres herbes aromatiques ou plantes utilisées dans la cuisine, inscrivez-vous au stage botanique !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.