Une randonnée secrète, sportive et sauvage…

Il y a les randonnées dites classiques, les valeurs sures qui ne vous trahissent jamais, tant leur objectif est accessible et bien balisé.  Le plus souvent leur destination révèle un somptueux lac, des animaux sauvages tels les marmottes ou les bouquetins. Mais vous les connaissez déjà et vous rêvez d’une randonnée plus sauvage et moins fréquentée ? Dans les Hautes Alpes il est encore possible de parcourir ce genre de circuit, seul ou presque. Voici une idée de l’un d’entre eux, qui nécessite cependant un minimum d’aisance dans les pierriers, sur les blocs, avec des jambes capables de tenir durant cette journée particulièrement intense.

Epeire diadème

Pour commencer il faudra se mêler avec les autres groupes, se fondre parmi eux, et,  tout en restant discret, il faudra au bon moment s’écarter du sentier balisé pour s’aventurer au pied de cette montagne sauvage. Les marmottes vous regarderont passer, peut être que l’hermine aussi, un peu comme pour vous autoriser à visiter leur territoire. Le passage le plus facile se perdra dans ce dédale de pierres instables où l’impression de reculer plus que d’avancer dominera. Votre persévérance sera récompensée par un lac secret, qui vous  offrira sa robe turquoise. Une étape pour une lecture géologique qui sera l’explication des belles couleurs qui vous entoureront.

Vautours Fauves

La découverte de ce monde minérale aboutira, une fois gravit, sur une crête où d’agréables tapis de mousses et de végétaux accueilleront votre instant déjeuner et d’observation des rapaces. Une vue dégagée à 360° avec : les Ecrins ; les Cerces ; les Rochilles ; le Queyras ; des rois se dressant pour signifier qu’ici c’est eux qui règnent. Et sans aucun doute, c’est en toute humilité et une avec grande attention que nous passerons de l’autre côté. Les différents points d’eau seront les sentinelles de notre passage. Sous vos pieds vous observerez les fossiles des lépidodendrons, véritables géants de plus de 350 millions d’années, des traces de prêles  ou encore de fougères. Un voyage dans le temps imaginaire s’imposera lors cette contemplation  où une nouvelle vallée vous fera de l’œil.  Mais ce sera dans le sillon d’un autre glacier du Würm que  votre randonnée retrouvera le sentier indiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.