Fortification du briançonnais : fort de la Croix de Bretagne

Le  patrimoine Briançonnais :

Le fort de la Croix de Bretagne est un ouvrage construit au sud de Briançon à 2045 mètres d’altitude. Il permettait de  surveiller la route venant d’Italie qui passait par Cervières. Son armement est composé par une multitude de batteries d’artillerie et est protégé par le blockhaus de la Grande Maye (400 mètres d’altitude plus haut) qui le protège des assauts d’infanterie.

blockhaus de la Grande Maye

Il fût édifié entre 1876 et 1879 dans un contexte économique où la triplice se mettait en place afin d’isoler la France  diplomatiquement jusqu’au début de la seconde guerre mondial.  Il pouvait accueillir jusqu’à 500 hommes.

On y trouvait :

  • 2 casernes
  • 3 boulangeries
  • 5 puits
  • Plusieurs salles à munitions ainsi que magasins à poudre

Dans ce mouvement on retrouve également le fort de l’Infernet (que vous pourrez observer à la jumelle), du Janus, des Gondrans, de l’Olive et de la Lausette.

Ce fort est construit à même la roche et l’on peut observer les mûrs Est qui sont des pants de falaises. Cette bâtisse est probablement la plus grande construction après le fort des têtes.

fort de la Croix de Bretagne

Au cours de cette randonnée, vous découvrirez l’installation de cette construction ainsi que les différents blockhaus alentours. Puis vous  contemplerez avec émerveillement le paysage avec une vue sur les Ecrins (le Pelvoux), les aiguilles d’Arves (Savoie), la vallée de la Clarée, la vallée des Fonts et l’Orceyrette. Si vous décidez de me suivre jusqu’à la crête de la Grande Maye une surprise vous attendra là haut…

Attention, ne vous aventurez pas dans les structures car  celles-ci peuvent s’effondrer à tout instant.

Option 1 : Journée à la Croix de Bretagne : 9h à 17h

Niveau : difficile  (+750m)

Option 2 : Croix de Bretagne +  Grande Maye : de 8h30 à 18h

Niveau : très difficile  (+1200m).